Quelques concepts revisités

 

Les recherches de l’OVSM s’inscrivent dans un contexte de découverte et relèvent d’une méthode « enracinée dans les faits » (Grounded Theory). 

 

L’objectif visé est toujours de mettre en œuvre les méthodologies les plus adaptées pour répondre à des questions de recherche spécifiques. C’est donc l’objet de recherche qui détermine la stratégie méthodologique. La stratégie de recherche constructiviste est définie en vertu du parti pris d’un acteur constructeur de sens culturel, économique et social. Nous voulons décrire et comprendre ce sens culturel spécifique et non expliquer des attitudes ou des comportements. 

 

Nos recherches s’enracinent d’abord dans une perspective visant à reconstituer l’organisation sous-jacente commune aux acteurs. A l’origine de la méthode que nous utilisons, Garfinkel propose d’opter pour une position étique, externe à l’objet de recherche à éclairer et analyser. Selon l’auteur, les structures sociales sont produites localement et sont soutenues par l’expérience au quotidien des individus (elles ne sont pas imposées par un ordre social externe, comme pour Durkheim). Les concepts élaborés sont, d’une part spécifiques au contexte et, d’autre part, réflexifs : l’activité trouve son sens à la lumière de cette conceptualisation personnelle.

 

Mais nos recherches s’enracinent également dans une perspective subjective. Nous optons alors pour un éclairage davantage phénoménologique avec lequel l’observateur se place du point de vue de l'acteur, afin de comprendre le sens subjectif de l’action (Schutz). Notre perspective est ici diachronique (et non plus synchronique), car ce n’est plus l’objet structuré (ex. le musée olympique) qui nous intéresse, mais comment, au fil du temps, la personne à développé sa vision de la société, de la culture et de l’activité proposée (ici la visite du musée). C’est donc l’usage du paradigme interprétatif d’inspiration phénoménologique qui est ici mis en œuvre pour induire les raisons particulières exprimées par les personnes interrogées (Denzin).