Collection : Le point sur... E-business & E-communication

 

 

Editeur : De Boeck Supérieur


Pour commander ce livre

 
                          

 

L’économie numérique, portée par l’avènement du Web, est souvent qualifiée d’économie de la connaissance. Il n’est pourtant pas toujours simple de spécifier ce que signifie concrètement une économie qui ne se résume pas aux seuls effets d’un échange généralisé d’informations. Le terme de « connaissance » évoque, au contraire, de manière

 


dynamique, la manière dont les individus s’approprient les informations pour changer leur manière de voir, d’agir et de savoir. Ce sont donc bien les enjeux du savoir qu’interrogent très directement les développements actuels de l’Internet. Ils se manifestent dans la manière de construire ensemble de nouvelles bases de références, dans les nouvelles formes d’exploration de masses innombrables d’informations et de données (par le web sémantique, par exemple) ou dans la capacité de mobiliser l’intelligence collective de la foule (ce qu’on appelle le crowd sourcing) au service de projets spécifiques. Ils s’expriment aussi dans l’évolution des manières habituelles de travailler de la presse et des médias, dans l’opérationnalisation commerciale des connaissances que génèrent la collecte et le traitement de données individuelles. Celles-ci sont, en effet, toujours plus nombreuses et faciles à capter grâce à la géolocalisation ou la traçabilité des réseaux sociaux et dans les formes inédites de mobilisation collective (buzz) que permettent les réseaux sociaux à partir de la circulation d’informations.

 

En donnant accès à chacun, en permanence, à des sources de savoirs illimités, le Web redéfinit les formes séculaires d’apprentissage et d’échanges et fournit des outils technologiques rompant radicalement avec les anciens supports de la connaissance. Internet nous interpelle car il appelle à une réorganisation de la mémorisationet la mobilisation des savoirs autour des ressources du référencement. Ce sont donc bien les enjeux du savoir personnel autant que collectif qui se trouvent posés.


Des bouleversements fondamentaux pour la société se jouent de la sorte autour des nouveaux rapports au temps. L’ouvrage les aborde à partir de cas concrets (personnalisation de masse, trading haute fréquence, stratégies marketing sur les réseaux sociaux, nouvelles pratiques de gestion des entreprises, etc. ), en combinant, autour de nombreux exemples, apports théoriques, entretiens de praticiens et présentation d’outils.

.