Collection : Le point sur... E-business & E-communication

 

 

Editeur : De Boeck Supérieur

 

 

Pour commander ce livre

 
                          

La force de l’économie numérique ne tient pas simplement à une capacité de se dégager de la matérialité du monde physique. Elle repose aussi, fondamentalement, sur un nouveau rapport au temps qui est vécu de manière très spécifique par chaque organisation et chaque individu. Tel est l’objet de ce nouvel opus : il éclaire des formes très variées d’activités qui se développent en ligne aujourd’hui et montre qu’elles se construisent justement en redéfinissant la temporalité du management et de l’action. Ainsi, l’instantanéité des transactions, permise par les communications électroniques, accompagne une réorganisation mondiale du secteur financier. Les nouvelles architectures des réseaux d’information appellent un droit de suppression des données personnelles n’ayant pas vocation à perdurer ou, à l’inverse, celui de préservation des informations numériques primordiales (d’état civil ou de santé par exemple).

 

La marchandisation du temps privé est un moteur du développement via le web de nouveaux services à la personne et de réseaux sociaux. La culture de la réactivité et de la multi-activités, présentée comme une particularité des jeunes générations, conduit les activités industrielles et les formes de commerce à devoir s’adapter. Les nouvelles pratiques de consommation redéfinissent les frontières temporelles (temps de travail, temps du repos, temps de loisirs) à la base des distinctions entre espaces privés et publics.

 

Des bouleversements fondamentaux pour la société se jouent de la sorte autour des nouveaux rapports au temps. L’ouvrage les aborde à partir de cas concrets (personnalisation de masse, trading haute fréquence, stratégies marketing sur les réseaux sociaux, nouvelles pratiques de gestion des entreprises, etc. ), en combinant, autour de nombreux exemples, apports théoriques, entretiens de praticiens et présentation d’outils.

.